La grotte ornée du Pont-d'Arc, dite Grotte Chauvet

Besoin d'informations ?

Une découverte historique.


 












Tout commence en ce dimanche 18 décembre 1994 où trois spéléologues passionnés, cheminent dans le cirque d’Estre, méandre abandonné de la rivière Ardèche à la suite de la formation du Pont d’Arc.

Un léger courant d’air, émanant d’un trou, au fond d’une grotte attire leur attention.

Les trois compères creusent et dégagent un passage dans lequel ils se faufilent.
Ils descendent par leur échelle de spéléologie et découvrent une vaste salle au plafond très haut remplie de splendides concrétions scintillantes.
Ils parcourent un réseau de salles.

Sur le chemin du retour, ils aperçoivent dans le faisceau de leur frontale un mammouth à l’ocre rouge sur un pendant rocheux…

Ce sont des centaines de peintures et de gravures qui peu à peu se dévoilent.

Le 29 décembre, l’art de la Grotte ornée du Pont-d'Arc, dite Grotte Chauvet est authentifié sans l’ombre d’un doute.
 


La grotte ornée du Pont-d’Arc dite grotte Chauvet, joyau de l’humanité.




Il y a 36 000 ans, des hommes et des femmes créaient sur les parois de calcaire de la Grotte ornée du Pont-d’Arc dite Grotte Chauvet, des œuvres uniques et bouleversantes figées pour l’éternité dans leur écrin de calcite et d’argile.

Cette immense cathédrale naturelle, inviolée depuis plusieurs dizaines de millénaires, a été découverte le 18 décembre 1994 en Ardèche, à Vallon Pont d’Arc par trois spéléologues amateurs : Jean-Marie Chauvet, Éliette Brunel, Christian Hilaire.





Ce joyau présente trois caractéristiques très rarement réunies :
  • l’ancienneté.
  • la qualité de la conservation.
  • la richesse et l’abondance des représentations artistiques : 1 000 dessins dont 425 figures animales.

Avec 14 espèces différentes représentées, dont une majorité d’animaux dangereux (ours des cavernes, rhinocéros laineux, mammouths, félins…), le bestiaire de la grotte est inédit. Certaines représentations sont même uniques dans l’art pariétal paléolithique (panthère, hibou, partie inférieure du corps féminin).

La Grotte ornée du Pont-d’Arc dite Grotte Chauvet est un trésor remarquablement conservé, objet de recherche inestimable pour les scientifiques du monde entier.


Inscrite à l'UNESCO

En juin 2014, le Comité du patrimoine mondial décidait, à l’unanimité, d’inscrire la grotte ornée préhistorique sud-ardéchoise sur la liste des biens culturels du patrimoine mondial.

Il s’agit du plus ancien bien culturel jamais classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

Cette inscription s’inscrit dans une dynamique de territoire portée par le Conseil général de l’Ardèche et la Région Rhône-Alpes.

Elle garantit la conservation de la grotte et permet de comprendre et expliquer son intérêt patrimonial.

Cela permet aussi :
  • de valoriser la grotte, son environnement et son contexte culturel,
  • de participer au rayonnement national et international du projet,
  • de favoriser la mobilisation de la communauté scientifique internationale autour de l’étude des milieux souterrains et de l’art pariétal à l’échelle mondiale.
 


La Caverne du Pont-d’Arc


20 ans se sont écoulés depuis la découverte incroyable de la Grotte ornée du Pont-d'Arc dite Grotte Chauvet.
Pour des raisons évidentes de conservation, cette cavité paléolithique ne sera jamais ouverte au public.

Parallèlement, née de la volonté de faire partager au plus grand nombre ce trésor de l’humanité légué par nos ancêtres aurignaciens, la Caverne du Pont-d’Arc a ouvert ses portes le 25 avril 2015.

Le projet est fabuleux, le lieu unique, l’ambition à la hauteur de ce que l’on pouvait espérer pour une telle aventure.

Titanesque, ce site offre une approche émouvante de la grotte ornée du Pont d’Arc dite Grotte Chauvet à travers notamment une restitution de peintures datant de plus de -36 000 ans.



Une restitution aux allures d’œuvre d’art.

Ici, des artistes ont copié avec une rigueur toute scientifique, les fresques de cette grotte.

Poussant le souci de la perfection et du détail toujours plus loin, les équipes sont même allées jusqu’à reproduire l’humidité, les odeurs et la température de la grotte originale.

Les visiteurs peuvent alors pénétrer dans le secret des peintures et des techniques employées hier comme aujourd’hui mais peuvent aussi admirer la réplique d’une grotte dans ses moindres replis.

Complétant cette visite :
  • la Galerie de l'Aurignacien est dédiée à ces hommes, leurs modes de vie et leur environnement naturel.
  • un pôle pédagogique qui accueille les enfants autour d’ateliers d’art pariétal, de parure, de feu ou encore de chasse.
  • un espace évènementiel.
  • le restaurant "La Terrasse" où l’on peut déguster une cuisine mitonnée avec des produits locaux et de saison tout en admirant la vue époustouflante offerte depuis le plateau du Razal.
  • une boutique,
  • un espace touristique "Welcome Ardèche Rhône-Alpes".

Ce site touristique permet de faire partager à tous ce patrimoine universel.
Il est considéré comme la plus grande restitution de grotte ornée jamais réalisée dans le monde.



©sycpa


Pour suivre l'actualité de la réplique : www.cavernedupontdarc.fr

Votre contact presse :
Caverne du Pont d'Arc.
Sophie Lefèvre